Quand Matou Watson est recueilli par la famille Durand, il ressemble à un petit chat apeuré et attendrissant. Mais Paul (dit Paulo) et sa soeur Victoire vont bien vite découvrir que cet animal là, comprend tout et sait parler (et surtout répondre), qu’il a un fichu caractère (c’est rien de le dire) mais qu’il peut aussi s’avérer être un atout dans la vie.